Mon humeur musicale du moment :
"When the lights go down"
Prince (1999)
  

lundi 13 décembre 2010

Un week end à Maroilles land


Un week end dans le Nord de la France, un petit festival à Aulnoy lez Valenciennes, trois groupes au programme ce samedi 11 décembre : The French Cowboy, Revolver et l’envoûtante Hindi Zahra.
On arrive dans cette petite salle au joli nom de Nympheas, pas trop de monde, on se faufile très facilement tout devant. Le groupe rock The French cowboy a déjà commencé, suivi un peu plus tard  par les trois jeunes (en fait quatre, il y a un batteur en plus) de Revolver. Pas mal du tout ce jeune groupe, ils se débrouillent plutôt bien en nous baladant dans leurs mélodies pop, teintées de rock, une pêche d'enfer et une joie à jouer ensemble assez communicative. Ils doivent bien aimer les Beatles, parce que par moments, en les écoutant chanter, j’ai pensé à eux.
Je ne connaissais qu’un seul morceau  "Get around town" qu'on entend beaucoup sur les ondes on qu'on se surprend à fredonner assez facilement... 
Un premier album prometteur,  "Music for a while". Une jolie découverte pour moi. Pas filmé, mais j’ai trouvé une  version acoustique de "Get around town" qui me plaît bien :



Et puis Hindi Zahra apparaît, c’est la troisième fois que je la vois cette année, je ne m’en lasse pas. Elle fait partie de ces artistes qui, dès qu’ils entrent sur scène, emplissent les lieux d’ondes magnétiques très puissantes, elle est fascinante. 
Pour elle aussi c’est le premier album, "Handmade", j’en ai déjà parlé ici lorsque je l'ai découverte cet été à Paléo. Je suis certaine que son chemin musical ne va pas s’arrêter de sitôt et je ne peux que répéter qu’il faut absolument la voir sur scène parce que le voyage qu’elle nous fait vivre est très beau.
Elle est accompagnée par quatre musiciens et une choriste, tous excellents, mais pour rester dans les versions acoustiques, voici "Imik Simik" avec juste l'un de ses deux guitaristes :


Un week end dans le Nord de la France, pour l’amitié qui m’est précieuse, pour la musique que j’aime et pour goûter à la spécialité locale, le Maroilles... Un week end qui fait mentir la chanson de Macias, les gens du Nord ont dans leur cœur le soleil qui ne manque pas à leur décor... Je l'ai vu, il brille aussi dans ce petit jardin tout près de Lille.

9 commentaires:

dragonfly a dit…

Merci ma belle, pour tout ce chemin parcouru depuis Genève en passant par les dédales du RER parisien pour arriver dans mon grand nord à moi, au pays de la bière (bio en plus, mais bonne hein ?) et du fromage qui normalement, ne voyage pas, ou alors en caisson isotherme blindé, sous peine d'expulsion immédiate de la personne qui l'escorte. Ca peut aider à retrouver un peu d'espace vital dans les transports en communs blindés en même temps...
Bon, je ne vais pas en faire un fromage (on l'a pas vu venir celle-là), mais le nord c'est effectivement (aussi) le soleil (parfois) et les chats qui mordent (si si, c'est une marque d'immense affection mais pas donnée à n'importe qui). Nous en tout cas, on a adoré ta marmite en chocolat et ses petits légumes pas diététiques (mais on s'en fout)et surtout aller découvrir avec toi dans ce petit festival un peu paumé, la belle Hindi après Les (space) French Cow-boys et Revolver aux performances pas uniquement capillairesn je précise quoiqu'ils fussent tous très bien nantis à ce sujet...

dragonfly a dit…

... -suite-

La très belle et magique Hindi, envoûtante, habitée, qui chante les yeux mi-clos, qui ondule et charme, alternant rock et mélodies douces, suspendant le public à ses lèvres et au miel de sa voix.
Quelqu'un a crié 'poupée décalée'. Elle est bien plus que ça, et certainement pas une poupée désincarnée au contraire. C'est une femme moderne qui ne renie rien de l'orientalité de ses origines qu'elle unit aux multiples courants qui la traversent.
Elle est la croisée de deux mondes, de deux civilisations qui ont coulé en elle, pour se fondre, le tout donnant une impression de jamais vu. En tout cas je ne lui connais pas d'équivalent.
Oulà j'ai l'impression que je m'emballe là non ? ;-)
Elle est partie un peu vite l'autre soir (quoiqu'il était bien tard déjà). J'aurais bien aimé un festival Hindi Zarah en fait.
Ce qui est sûr c'est que j'y retournerai, et certainement en bonne compagnie...
Ciao bella, je t'embrasse.

domkuti a dit…

Uhuhu...
Je suis pas malheureux dans l'histoire... je suis convié à une soirée Maroilles vendredi soir!!!
Merci DragonZahra

dragonfly a dit…

De rien Domkuti !
Et puis si tu trouves ça un peu léger, je te présenterai son grand frère, le 'Vieux Lille' (surnommé le 'puant macéré', quels poètes ces ch'tis quand même) mais ça tient carrément du rite initiatique là, ça vous change un homme...
Allez, je ne résiste pas,
Définition :
'Le Vieux-Lille est en fait une pâte de Maroilles. Salé deux fois, sans croûte, de couleur grisâtre à odeur légèrement ammoniacale, son goût est plus prononcé, plus salé et un peu piquant'

Chais pas vous mais moi ça me fait penser au doubitchou du Père noël est une ordure !
Allez, bonne dégustation surtout, et oubliez les légendes, on a beaucoup d'humour dans le nord, ça aide ;-))

Corinne a dit…

De quoi donner le maroilles tout ça, et pas qu'un peu, même si pour le puant macéré, honnêtement, j'hésite encore un peu...
Un beau week end sous le signe de la musique, de l'amitié et des RER facétieux, qui me rappellent ce titre, vous en souvenez-vous, dans la mécanique du coeur... Loco locomotive à vapeur...http://www.deezer.com/listen-952746
Belle soirée, loin des brumes du Londres de Jack l'éventreur, et plus près de la soirée spéciale dégustation de vendredi (qu'est-ce qu'on boit avec ce mets dis moi Domkuti ?). Bises à tous

Pao a dit…

Oui, c'était exactement ça dans ce RER, la panique mécanique... Bien vu, Corinne!
Quel délice, Dionysos et Bashung. J'aime beaucoup cet album d'ailleurs (que j'ai découvert grâce à vous) avec un petit faible pour "l'homme sans trucage" où l'on entend Jean Rochefort donner la réplique à Mathias Malzieu.

Alors vive la mécanique du cœur, le Maroilles et le Vieux-Lille (moi, je veux bien goûter) !!!
Quant à la boisson, je ne me fais pas de souci, Domkuti est un fin connaisseur...

Belle soirée et bisous à tous

dragonfly a dit…

J'ai un petit lutin blond à la maison qui fredonnait souvent Anda anda ndalousiaaaaaaaaaaaa l'an dernier et à qui j'avais promis de l'emmener voir le spectacle (hélas complet partout, plus de places :-((
http://www.dailymotion.com/video/x3z8pj_la-mecanique-du-coeur-studio_music
Ps : qu'est ce qu'on boit avec ça ?
Bonne question...

domkuti a dit…

de l'eau..... plate, si possible!!!

Plus sérieusement, j'ai quelques Bordeaux de la fin du siècle dernier qui trainent dans l'une de mes nombreuses caves, il serait temps que je les mettent à contribution, je me demande d'ailleurs si ce n'est pas trop tard, j'en ai testé une dernièrement; le résultat n'était pas au rendez-vous, tout juste passable pour l'utiliser en cuisine, j'espère que c'était une fausse alerte.
A voir...
Bye

Corinne a dit…

Bon Dom tu nous mets l'eau à la bouche, alors moi, j'attends le récit de la bonne soirée Hype sous les auspices du "Maroilles en Suisse". Bises de Pariggi. Corinne

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte ci-dessous
2) Dans "sélectionner le profil", cochez "Nom/URL"
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l’intitulé "Nom"(si vous avez un compte Google ou autre, cochez à cet endroit là et connectez-vous)
4) Cliquez sur "Publier un commentaire"

Et voilà, à vous maintenant !
Merci...