Mon humeur musicale du moment :
"When the lights go down"
Prince (1999)
  

jeudi 24 janvier 2013

Le Chapiteau du Paléo festival fait peau neuve



Le chapiteau, une des scènes du Paléo festival (et ma préférée) va subir quelques changements cette année, son toit va disparaître et on nous promet une meilleure visibilité et qualité sonore.

J’ai déjà beaucoup parlé du chapiteau sur mes petites notes et de mon émotion à chaque fois que je pénètre dans cet espace. Cet endroit a quelque chose de magique, tant de souvenirs et de moments de bonheur flottent sous cette voûte étoilée, j’espère juste que le nouveau concept à ciel ouvert n’effacera pas trop la magie de ce lieu.

Pour moi, le moment le plus beau et le plus intense vécu sous ce chapiteau restera à jamais celui du dernier concert de Bashung à Paléo, en juillet 2008. Une immense émotion, un respect et un amour partagé sur scène comme dans le public, c’était d’une puissance indescriptible.

On va donc remplacer le chapiteau et lui donner un nouveau nom. Et là, le Paléo festival a une belle idée, il met au concours ses propositions et nous demande si on a d’autres idées.
Heu oui, oui, j’en ai : la planète Bashung, la scène de l’Apiculteur ou la scène sur un trapèze peut-être ?
Alors, imaginez mon coup au cœur en découvrant les suggestions du Paléo festival :

Scène des Arches
Scène Bashung
Scène de la Dôle
Scène de l'Entrée
Scène Woodstock

Si vous m’avez lue jusque là, continuez encore un peu... Je vais mettre juste en-dessous le lien du concours Paléo et vous demanderai d’y participer, please, de choisir en votre âme et conscience et de ne pas dire que je vous ai influencé(e)s, non, non, pas du tout ;-).
En tout cas, si l’ancien chapiteau devient la scène Bashung, je suis convaincue que je pourrai continuer à marcher à Paléo les pieds dans la boue, la tête dans les étoiles...
Merci pour lui.


Edit du 1er février : le concours est terminé. Reste plus qu'à attendre le choix du Paléo, je croise les doigts...


Edit du 12 février : Bon, le Paléo et la majorité des festivaliers qui ont voté ont fait le mauvais choix… Déjà que le chapiteau va disparaître (sniff), la nouvelle scène va s'appeler "scène des Arches"… 
Je suis très déçue, je trouve même ce nom ridicule et sans aucune originalité :-( 







vendredi 11 janvier 2013

Claude Nobs - le jazz a le blues...


Les jours se suivent et ne se ressemblent pas.
Nous avons appris hier soir la disparition de Claude Nobs, père du magnifique festival de Jazz de Montreux qu’il avait fondé en 1967 sur les bords du lac Léman. Un rendez-vous de début juillet difficile à manquer.

J’aimais bien Claude Nobs, qu’on appelait aussi Funky Claude, baptisé ainsi par Deep Purple dans le morceau "Smoke on the water", écrit après l’incendie du casino de Montreux en 1971, lieu du festival à cette époque, pendant un concert de Frank Zappa.

Claude Nobs avait pour habitude depuis toujours de monter sur scène pour présenter tous les artistes avant leur concert, parfois certains le rappelaient et il les accompagnait un moment en jouant de l’harmonica. Je n’oublierai jamais ses introductions et en juillet prochain, le festival risque d’être très émouvant sans ce rituel qui va nous manquer…

Les hommages affluent de partout, artistes, amis, festivaliers. Son équipe lui a rendu un très bel hommage que l’on peut lire sur le site du Montreux Jazz Festival.

Alors moi, en guise d’hommage, je vais juste poser sur mes petites notes quelques uns des concerts parmi tellement d’autres qui ont fait vibrer (et moi aussi) l’Auditorium Stravinski ou le Miles Davis Hall, les deux salles mythiques du Montreux Jazz festival.
Pour voir les vidéos, il faut juste cliquer sur le nom des artistes :

Avec la préférée de mes préférées "Let's get it on" (19:25)
Spéciale dédicace à Dom ;-)

Litfiba (Gioconda) – 1991  
Piero Pelù complètement déchaîné… J’y étais !
Spéciale dédicace à Iana et à Fabou ;-)

J’y étais !

Pareil !

Spéciale dédicace à Co et à Lo ;-)

Santana est l’un des nombreux fidèles de Montreux, il y revient très souvent, tout comme BB King, Georges Benson ou Quincy Jones, entre autres…


J’y étais !

J’y étais !


Claude Nobs et Nile Rodgers (Chic) – 2012
Une interview très drôle...

Nile Rodgers et Claude Nobs – 2012
Introduction de la soirée Freak Out 
Avec Claude Nobs, le public et tous les artistes invités ce soir là dansant sur scène. 
Dom et Svet y étaient ;-)

Oui, good times... 
Au revoir Funky Claude et merci pour tous ces moments magiques passés, grâce à vous, au Montreux Jazz Festival.







mercredi 9 janvier 2013

Le retour tant espéré de David Bowie


La soirée commence par une très belle nouvelle, hier, jour de son anniversaire (66 ans), David Bowie nous a offert un merveilleux et inattendu cadeau, le premier extrait de son nouvel album "The Next Day", qui sortira en mars prochain.

Après dix ans de silence et de rumeurs les plus inquiétantes sur sa santé, Bowie revient de façon magistrale et nous prend aux tripes.

La voix est fragile, la mélodie est belle et les paroles empreintes de nostalgie. David Bowie a vieilli mais il est vivant et bien vivant et il a retrouvé le chemin des studios d’enregistrement avec son complice, Tony Visconti.


C'est très émouvant de le revoir et de l'entendre et cette belle nouvelle me réchauffe le cœur. Vivement le mois de mars et vive David Bowie !


Where are we now ?
Had to get the train
From Potzdamer Platz
You never knew that
That I could do that
Just walking the dead
Sitting in the Dschungel
On Nurnberger Strasse
A man lost in time
Near Kadewe
Just walking the dead
Where are we now ?
The moment you know, you know, you know
Twenty thousand people
Cross Böse Brucke
Fingers are crossed
Just in case
Walking the dead
Where are we now ?
The moment you know, you know, you know
As long as there's a sun
As long as there's a sun
As long as there's rain
As long as there's rain
As long as there's fire
As long as there's fire
As long as there's me
As long as there's you

The Next Day, sortie le 11 mars 2013

We can be heroes just for one day...
(Heroes, 14 octobre 1977)

We love you Mr Bowie