Mon humeur musicale du moment :
"When the lights go down"
Prince (1999)
  

jeudi 1 décembre 2011

Baba Love - Arthur H



Baba Love, le dernier album d’Arthur H tourne en boucle chez moi depuis quelques jours et plus je l’écoute, plus j’ai envie d’y revenir, de me laisser emporter dans l’univers de ce mystérieux funambule.
Je trouve que l’intensité va en crescendo au fur et à mesure des morceaux et pour moi, les trois derniers sont un enchantement… 
"L’arc en ciel", "Un rayon de soleil" et surtout "L’ivresse des hauteurs" qui conclut l’album en apothéose.
D’une beauté indescriptible, autant dans la poésie du texte que musicalement.
Un moment de grâce, magique et sensuel.
Juste un piano et deux voix, Arthur H et Jean-Louis Trintignant et on s'envole avec eux, très, très haut.
...
"Tu savais que beaucoup de femmes ont une âme de guérisseuse
Elles ont posé les mains sur nous
On a tout de suite senti une chaleur se répandre dans tout le corps
Un courant d'énergie pure agissait à l'intérieur
Ce qui était tordu se redressait
Ce qui était obscurci s'éclaircissait
Ce qui était cadenassé se déverrouillait

Après, tout a changé
On était vifs, légers, ouverts, lumineux
Alors, elles ont commencé à nous parler
C’était en quelque sorte toutes les femmes qu’on avait aimées
Mère, fille, amante, légitime, illégitime, sœur, amie, grand-mère, arrière-grand-mère
C’était l’heure des secrets, des solitudes, des abandons
Regrets, absences, trahisons
Mais aussi des joies, des fous rires, des extases et de l’amour absolu"
...


Et puis, pour continuer ce rêve de lumière, on peut écouter le silence qui suit cette ivresse des hauteurs. Un beau et long silence… et soudain une voix d’enfant nous parle de Jean-Michel Basquiat avec les mots d'Arthur H…

Jean-Michel Basquiat, Zydeco, 1984_New York_USA

"Basquiat 
Le chercheur d’or a trouvé l’or
Je mange la terre rouge
Je bois l’asphalte noir
Et je crache sur la toile

Des signes préhistoriques qui éblouissent le futur
Je suis le roi courroucé
Je suis l’amoureux blessé
Ma couronne de diamant
Ma couronne de feu
Ma couronne de sang
Je la dépose tendrement sur ton sexe offert
Puis je la jette dans la gueule de la lumière
Je suis Jean-Michel Basquiat"

Sur son site officiel, Arthur H nous raconte (bien mieux que moi) son Baba Love.
On peut écouter l'album en cliquant ici ou aller le voir en concert, il est en tournée et passera par Genève le 17 décembre, unique date en Suisse pour le moment, qu'on se le dise…       

2 commentaires:

Laura Tattoo a dit…

encore tu m'enseignes comment tomber amoureuse ... c'est magnifique. merci, pao. xoxoox

Pao a dit…

;-) Oui, Laura, "L'ivresse des hauteurs" est un hymne à l’amour avec un grand A… comme Arthur H.
Il ne la reprend pas sur scène, mais j’ai un souvenir très émouvant de ce concert du 17 décembre où à un moment donné, Arthur H s’est agenouillé devant moi pour m’offrir sa veste… oups… il l’a reprise ensuite me laissant au bord de la scène savourer cet instant magique.
Autre très beau moment lorsqu’au piano, il nous raconte la sensuelle "Prendre corps" ou encore plus tard, lorsque les notes de "Jean-Michel Basquiat" montent en crescendo.
Magnifique.
J’ai adoré ce concert…

Arte a filmé le concert qu’il a donné quelques jours plus tôt à Saint-Germain en laye, disponible encore quelques jours par ici :
http://liveweb.arte.tv/fr/video/Arthur_H_a_la_Clef_de_St_Germain_en_Laye/

Bisous
Pao

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte ci-dessous
2) Dans "sélectionner le profil", cochez "Nom/URL"
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l’intitulé "Nom"(si vous avez un compte Google ou autre, cochez à cet endroit là et connectez-vous)
4) Cliquez sur "Publier un commentaire"

Et voilà, à vous maintenant !
Merci...